Willkommen auf der Website der Gemeinde Gruyères



Sprungnavigation

Von hier aus k?nnen Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Alt+0 Navigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Suche Alt+3 Inhaltsverzeichnis Alt+4 Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen
  • Druck Version
  • PDF
précédent | suivant

la Fontaine

En pénétrant dans la ville, notre regard s'arrête d'abord sur l'importante fontaine. Jadis à Gruyères il y avait des puits et des citernes mais pas encore d'eau courante. Ce fut un grand événement lorsqu'on amena l'eau qui venait des monts de Chésalles. Cette eau a été amenée à Gruyères dans des tuyaux de bois.
Il y a dans les archives de la cure de Gruyères, archives qui appartiennent à la Paroisse un livre manuscrit très important, livre écrit par François Ignace Castella né à Gruyères le 19 octobre 1709 et décédé en 1797. Il habitait au Clos Muré. Ses anotations se terminent en 1791. C'est par lui que nous connaissons les événements qui se sont passés au moment où l'eau a été introduite à Gruyères. Voici ce qu'il dit dans son livre manuscrit "Au commencement de l'année 1755, Pierre Jaquet, son beau-fils Jean Gachet châtelain et Valier Doutaz banneret soumirent à la bourgeoisie un projet qui, après quelques tergiversations fut accepté. Il s'agissait de prendre l'eau au brie au-dessus de la chenaux à une petite lieu de distance au-delà de la forêt de Chésalles. L'entreprise fut donné à M. Pierre Rosset de Cheiry. Leurs excellences de Fribourg acceptèrent de donner 100 plants de sapins pour les tuyaux et la pose fut commencée. C'est enfin le 27 septembre 1755 vers les 6 heures du soir que l'eau tant désirée arriva au but attendu. Les travaux avaient commencé au 1er jour d'avril et ont ainsi duré près de 6 mois. Ce fut donc pour Gruyères, un jour d'une très grande joie et les femmes de la cité offrirent les vins d'honneur à ceux qui avaient été les maîtres d'oeuvre et les employés pour que l'eau soit conduite jusqu'à dans la cité". Mais voilà qu'il eût des difficultés. Entre le point de départ et le point d'arrivée à Gruyères, il y avait la combe de Pringy et les tuyaux sautaient sous l'effet de la pression; si bien qu'il a fallu recommencer le travail dans une partie où l'on a renforcé la conduite en bois de chêne. Mais ce ne fut pas suffisant. En 1779, les tuyaux de chênes et de bois furent remplacé par des tuyaux de fonte venus de Besançon. La pose se fit par Martin Madrapatsch originaire d'Alsace. C'est avec lui que se termina la pose de l'eau qui devait définitivement couler à Gruyères.
Disons encore que la fontaine actuelle est en grès "d'Artois". C'est une magnifique pièce unique de pierres qu'on a travaillées. Elle a été transportée à Gruyères avec la dimension qu'on lui connaît

La fontaine sur la place
 

vers l'aperçu