La Cité retrouvée


Retrouver le génie du lieu, tel était l'objectif fixé par le conseil communal de Gruyères, en lançant le grand chantier du pavage et de requalification des espaces publics de la Cité Comtale.

Travaux de pavage
Hériter de ses ancêtres un patrimoine d'intérêt national et de renommée mondiale impose à la collectivité publique et à sa population en particulier d'importants efforts financiers afin d'entretenir et de sauvegarder cette substance culturelle et architecturale qui fait la renommée de ce petit coin de pays.

Le 2 juillet 2001, les citoyennes et citoyens de Gruyères, réunis en assemblée communale, ont approuvé à l'unanimité -et une abstention- cet ambitieux projet devisé à plus de 5 millions de francs.

Médiatiquement lancé le 22 juin 2002, le projet nommé « La Cité retrouvée » a été initié à la fin de l'année 1997 déjà. Cet important chantier a été conduit sous l'égide de la Fondation Pro-Gruyères, avec le concours de Messieurs Jean-Pierre Dewarrat archéologue, Yves Murith et Raoul Andrey architectes, ainsi que de Monsieur Roland Géol ingénieur éclairagiste. La réfection du pavage et la mise en valeur de la Cité Comtale par le nouvel éclairage s'inscrit pleinement dans cette action de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine.

Le 24 novembre 2004 marque d'une pierre blanche l'aventure de « La Cité retrouvée », avec le lancement de la première étape des travaux qui ont obtenu, le 9 novembre 04, leur permis de construire. Cinq étapes intra muros se sont succédées annuellement au rythme de la saison touristique la moins fréquentée. 

Consultez  la galerie photo "La Cité retrouvée : pavage de Gruyères"
 
 

Imprimé le 25.04.2018 05:26:29